Dole(39), Leukocratie: 2 Pilotes abattus au décollage (Les chefs sont nuls ?)

Le ministère des Armées a annoncé que les deux personnes à bord du Mirage 2000, qui s’est écrasé dans le Jura mercredi 9 janvier, n’avaient pas survécu à l’accident. Dans un communiqué, l’Armée de l’air a rendu hommage au pilote et sa navigatrice et présenté ses condoléances à leurs familles.

Le Capitaine Baptiste Chirié était le pilote de l’appareil. Il avait obtenu son brevet de pilote de chasse et avait une qualification de pilote de combat opérationnel. Avec 24 missions de guerre et 940 heures de vol à son actif, c’était un “pilote expérimenté avec de bons états de services”.

Plus de 2.000 heures de vol à eux deux

Sa copilote, placée à l’arrière de l’appareil, était la lieutenant Audrey Michelon. Originaire de Clermont-Ferrand, elle était âgée de 30 ans et engagée dans l’armée depuis 2011. Formée comme navigatrice sur Mirage 2000D, elle était brevetée navigateur officier systèmes d’armes, et détenait la qualification de sous-chef navigatrice, selon l’Armée de l’air.

Elle a intégré l’escadron de chasse 1/3 Navarre de Nancy en 2014 où elle a notamment participé à l’opération Barkhane pour lutter contre les groupes jihadistes présents dans la région du Sahel. Elle totalisait 97 missions de guerre et 1.250 heures de vol. L’Est Républicain ajoute qu’elle était célibataire et sans enfant.

Une cérémonie en leur mémoire prévue

La BA133 de Nancy-Ochey est une base opérationnelle dont une partie des avions est en permanence engagée sur divers théâtres étrangers. Actuellement, ses Mirages sont notamment en mission au Niger et au Tchad. Contacté par RTL.fr, le Sirpa Air ajoute “qu’une cellule médico-psychologique a été mise à la disposition de leurs collègues militaires et des familles ayant besoin de soutien“, au sein de la base.

Florence Parly, la ministre des Armées, et le Général Philippe Lavigne, chef d’État-major de l’Armée de l’air doivent se rendre ce vendredi 11 janvier sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey afin “de rencontrer les familles et le personnel de l’escadron de chasse 1/3 Navarre pour un moment de solidarité”. Une cérémonie en leur mémoire leur sera rendue. La date de l’enterrement des deux victimes n’est pour l’heure, pas encore connue.