Dijon(21), Communautarisme Blanc: Un Leukocrate, supporteur du club d’Olivier Delcourt, pousse des cris d’animaux dans le Stade

C’est une première en France. La rencontre Dijon-Amiens a été temporairement interrompue à la 78e minute. En cause, des cris racistes descendus des tribunes dijonnaises. Ils visaient vraisemblablement le capitaine amiénois Prince Gouano, au moment où un corner dijonnais s’apprêtait à être frappé.

Le joueur s’est alors arrêté de jouer, vite imité par ses coéquipiers et par les Dijonnais. Tous se sont spontanément dirigés vers le banc de touche, menaçant de ne pas reprendre la rencontre. Certains sont ensuite aller au contact des supporters pour tenter des les raisonner.

Les 22 joueurs prêts à interrompre définitivement le match

L’arbitre, Karim Abed, a pu faire reprendre la partie au bout de cinq minutes. Mais, en revenant sur le terrain, les joueurs ont décidé que que si des cris racistes étaient de nouveau entendus au stade Gaston-Gérard, tout le monde rentrerait aux vestiaires. Le match s’est finalement terminé sans autre incident.

D’un point de vue sportif, Dijon, 18e, a raté l’occasion de creuser l’écart sur ses deux concurrents au barrage. Malgré l’expulsion de l’Amiénois Gnahoré en fin de match (92e) et une occasion en or de Sliti, dans les ultimes secondes (96e), les Dijonnais ont concédé le nul 0-0. Ils comptent, temporairement, deux points d’avance sur Caen et Guingamp, en attendant les matchs du week-end. Mais la fête était, de toute façon, déjà gâchée.

Le Progrès