DGS-Blanc, Leukocratie, Affaire Ghosn: AgnesRunacher”Si un ressortissant étranger fuyait la justice française on serait très fâché.”(sic)

Featured Video Play Icon

Tout en affirmant que «Carlos Ghosn n’est pas au-dessus des lois», la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances a rappelé sur France Inter que le gouvernement lui garantit le «soutien consulaire», comme à tout ressortissant français.

Invitée ce 31 décembre sur France Inter, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances s’est prononcée sur le départ du Japon de l’ex-président de Renault et Nissan à quelques mois de son procès. Agnès Pannier-Runacher a ainsi expliqué que Carlos Ghosn n’était pas au-dessus des lois mais que le soutien consulaire de la France lui était acquis.

​«Je l’apprends comme vous, je suis très surprise», a-t-elle dit sur France Inter en précisant avoir su «par la presse» que Carlos Ghosn se trouvait désormais au Liban.

«Nous avons un devoir de soutien consulaire avec les ressortissants français», a expliqué la secrétaire d’État, ajoutant que «M. Ghosn est un citoyen comme les autres». «Il n’est pas au-dessus des lois», a-t-elle ajouté, estimant que «si un ressortissant étranger fuyait la justice française, on serait très fâché».

En fuite au Liban

 

Sputniknews.com