DGS-Blanc, Affaire Ghosn: La DGSE ne serait pas impliqué dans l’évasion de Carlos Ghosn(Rappel: Le Voyou Carlos Ghosn possédait 2 passerports Français dont un Diplomatique, son passeport d’espion…)

Les milieux parisiens de la sécurité privée en sont persuadés: Carlos Ghosn a été le principal architecte de sa rocambolesque évasion. Si les langues peinent à se délier quand il s’agit d’aborder ce sujet qualifié d’«hypersensible», voire de «toxique» tant il touche aux rives de la barbouzerie, quelques rares «experts» se confient sous le sceau de l’anonymat. «Ghosn savait, en fin connaisseur du Japon, qu’il risquait d’écoper d’une lourde peine dans une cellule de onze mètres carrés, assure le patron d’une société réputée orientée vers l’international. Ayant eu tout le temps d’y réfléchir derrière les barreaux, il a sans doute été très actif dans l’élaboration de son propre scénario».

Toujours selon cette source, il a certainement fallu une «très grosse carotte» pour convaincre ses deux supposés complices, un ancien des bérets verts américains et son acolyte libanais, à s’engager dans cette «opération illégale et à haut risque»«Ce genre de mission pourrait avoir coûté plusieurs millions