DGS-Blanc, Affaire Ghosn: Carlo Ghosn(Agent de la DGSE) a quitté la Japon dans une malle Géante

Un jet privé turc et un petit terminal d’aéroport nippon apparaissent comme les principales pièces du puzzle de la fuite de Carlos Ghosn du Japon au Liban. La reconstitution du trajet du patron déchu de l’Alliance Renault-Nissan, grâce à des éléments fournis par les autorités libanaises, turques et japonaises, passés au tamis d’experts du secteur, dessine un plan inouï mené par une équipe de barbouzes professionnels mêlant simplicité et audace.

Après la révélation, lundi soir, de la présence de Carlos Ghosn à Beyrouth, un vol relevé par le site Flightradar24 a attiré l’attention des spécialistes: celui d’un appareil privé Bombardier Global Express siglé TCTSR et opéré par la compagnie turque MNG Jet. Parti le 28 décembre de l’aéroport d’Antananarivo (Madagascar), il a fait escale le même jour à Dubaï avant d’atterrir à Osaka le lendemain matin. Il est reparti le soir même pour Istanbul. Trente minutes après son arrivée à l’aéroport Atatürk, un second jet, lui aussi opéré par MNG, en a décollé

Le Figaro