Des gènes de Néandertal subsistent aujourd’hui chez les populations européennes

Sur le chromosome X des populations asiatiques, australiennes et européennes, on retrouve aujourd’hui des séquences génétiques qui proviendraient de l’Homme de Néandertal.

C’est que qu’affirme Damian Labuda, du département de pédiatrie de l’université de Montréal et du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, et ses collègues dans un article récent publié dans Molecular Biology and Evolution. Cette présence serait la preuve d’une hybridation qui aurait eu lieu en Europe quand les deux espèces humaines, Homo sapiens et Homo neanderthalensis, ont cohabité durant des dizaines de milliers d’années

FuturaScience