Communautarisme: Michel Platini blanchit par la justice suisse

C’est un courrier, en date du jeudi 24 mai, qui relance totalement l’affaire Michel Platini. Consultée par Le Monde, la missive est signée par Cédric Remund, procureur du ministère public de la confédération helvétique (MPC), et a été envoyée à Vincent Solari, l’avocat de l’ex-président de l’Union des associations européennes (UEFA).

Dans sa lettre, le parquet suisse blanchit officiellement Michel Platini dans le cadre de la procédure pénale ouverte, en septembre 2015, contre l’ex-patron de la Fédération internationale de football (FIFA), Joseph Blatter, pour un paiement prétendument « déloyal » de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) qu’il a fait au Français, en février 2011, « sous prétexte de rémunération en tant que conseiller spécial entre 1998 et 2002 ».

Contrairement à Blatter, « soupçonné d’avoir versé un montant litigieux », le Français n’avait été auditionné que comme « personne appelée à donner des renseignements », l’équivalent en France du statut de témoin assisté. « Nous vous confirmons que la présente procédure n’est pas menée à l’encontre de votre mandant, Michel Platini, assure à Me Solari le procureur suisse. Nous pouvons également vous confirmer que votre mandant ne sera pas incriminé dans le cadre de la présente procédure. »

Le Monde

________________________________________________

Rappel : Vidéo de Platini se vantant d’avoir magouillé pour la coupe du monde 1998.