Claire ( de type blanc) , prof à bout dans le 94 : “Si rien ne change, je démissionne” ( N.B: Claire oublie de dire que dans le privé, personne ne veut d’elle )

“J’en ai assez d’être un vulgaire pion qu’on déplace”. Au téléphone, le ton de Claire* est ferme. Cela fait quelques mois qu’elle oscille entre incertitude et colère.

Depuis plus de cinq ans, cette professeure des écoles de 30 ans enseigne dans le Val-de-Marne. Et voilà deux ans qu’elle fait une demande pour être affectée ailleurs. En vain.

“Etre enseignante, c’est une vocation mais, aujourd’hui, je suis dépassée. J’ai envie de tout plaquer.”

Après en avoir discuté avec ses collègues enseignants, elle a pris conscience que s’ils veulent que ça change, ils doivent s’y prendre autrement. 

 

 

Le nouvelobs