Cannes( 06): Axelle s’attarde sur ses ébats amoureux…

On rencontre Axelle Laffont un jour férié dans son QG parisien, le Pause Café (XIe arrondissement). Sauf qu’on a oublié que c’était un jour férié et qu’il n’y avait pas école. En conséquence, on a dû caser les enfants chez des voisins compréhensifs le temps de l’interview. On arrive davantage dans la peau d’une mauvaise mère que d’une MILF, pour «Mother I’d like to fuck», le titre du premier long-métrage de l’actrice de 47 ans, sorti en salles le 2 mai 2018.

«Ma pauvre, il fallait me le dire !» lance l’empathique Axelle Laffont, casquette vissée sur la tête et tutoiement de rigueur. Puis, elle plaide à son tour coupable. «Je suis en post-décompression de sortie de film. Je ne sais plus comment je m’appelle.» Montagnes russes émotionnelles ou pas, jour férié ou pas, l’humoriste et mère de la jeune Mitty, 12 ans, qu’elle a eue avec le comédien Serge Hazanavicus, s’est prêtée à notre revue de presse féminine décalée.

 

Le Figaro