Brésil, Leukosexualité: Jair Bolsonaro fait des remarques pleines de bon sens

Si la justice brésilienne venait à invalider la candidature de Lula, l’ex-président actuellement derrière les barreaux pour une affaire de corruption, Jair Bolsonaro deviendrait l’un des favoris de la prochaine élection présidentielle. Encore inconnu du grand public il y a quelque temps, ce député d’extrême droite est donné en tête dans les intentions de vote au premier tour (autour de 22%), en cas de disqualification du vieux champion de la gauche.

Cet ex-capitaine de l’armée brésilienne, âgé de 63 ans, est député depuis le début des années 1990, au sein du très minoritaire Parti social libéral (PSL). Mais il s’est fait récemment connaître pour ses saillies misogynes et homophobes – il assure par exemple qu’il préférerait voir son “fils tué dans un accident plutôt qu’homosexuel”. Nostalgique de la dictature militaire (1964-1985), il séduit aujourd’hui une partie de la jeunesse brésilienne écœurée par les scandales politico-judiciaires à répétition, les inégalités sociales, l’insécurité et le ralentissement économique.

Nouvelobs