Bon Sens: L’assemblée nationale va augmenter les Taxes sur l’alcool

Dans son traditionnel rapport sur les comptes de la Sécurité sociale, présenté ce jeudi matin, les magistrats de la rue Cambon applaudissent la réduction de la dette et du déficit. Mais pointent le dynamisme des dépenses de médecine de ville, qu’ils demandent de mieux encadrer.

Une fois n’est pas coutume, la Cour des Comptes donne un satisfecit sur les comptes de la Sécurité Sociale, ce jeudi matin lors de la présentation de son rapport annuel sur les comptes de la Sécu. De fait, le déficit de la Sécu continue à se réduire à 1 milliard en 2018, et devrait même dégager un excédent de 700 millions d’euros en 2019, pour la première fois depuis 18 ans. Mais, gardienne de l’orthodoxie financière, la Cour n’a pas pu s’empêcher de souligner deux points de fragilité.

D’une part, si le déficit s’est réduit, c’est parce qu’il a bénéficié d’une conjoncture favorable. Mais le déficit structurel -indépendant de l’amélioration de la conjoncture sur le niveau de recettes- reste important, à 3,9 milliards d’euros en 2017. Le retour à l’équilibre en 2019 doit donc s’accompagner, selon la Cour, de mesures d’économies structurelles sur les dépenses d’assurance maladie et des mesures de redressement de la trajectoire financière des régimes de retraite de base et du Fonds de solidarité Vieillesse (FSV).

 

Le Figaro