Bon Sens, communautarisme blanc: Les blancs préfèrent les blancs sur les applications de rencontre (qu’ils évitent d’aller voir ailleurs donc…)

Les Blancs préfèrent les Blancs sur les applications de rencontres – mais cela peut changer, selon une étude.

Une nouvelle étude indique que les applications de rencontres permettraient aux utilisateurs de tomber dans des « préjugés raciaux » lorsqu’ils recherchent un partenaire.

Dans leur étude, des universitaires de l’Université Cornell affirment que le «racisme sexuel» qui sévit dans des applications comme Grindr, Tinder et Bumble peut être éradiqué avec quelques modifications simples, comme le fait de ne pas indiquer la race/l’ethnie de la personne et d’insister davantage sur ses hobbies, ce que l’on aime, plutôt que sur son identité, ce que l’on est. Les auteurs indiquent également qu’écrire sur la diversité et l’inclusivité serait une solution pour promouvoir des couples métissés.

Selon l’étude, l’objectif final est de promouvoir des couples plus divers et métissés sur les sites de rencontre.

Jevan Hutson, auteur principal de l’étude, a déclaré dans un communiqué de presse : «Les rencontres en ligne ont un succès sans précédent, ce qui nécessite un examen plus approfondi de la prévention des discriminations dans ces applications de rencontres.»

« De plus en plus de personnes utilisent ces applications et il s’agit d’infrastructures essentielles qui ne suscitent pas beaucoup d’attention en matière de partialité et de discrimination », a-t-il déclaré dans le communiqué de presse. «L’intimité est privée, à juste titre, mais notre vie privée a des répercussions sur des schémas socioéconomiques plus vastes qui sont systémiques.»

(…) Phumlani Kango, de Johannesburg, en Afrique du Sud, a déclaré dans une interview avec NBC que le racisme était également répandu dans son pays.

« Certains hommes diront « Pas de riz, pas de chocolat, pas de curry », ce qui signifie pas d’Asiatique, pas de Noir ni d’Indien. »

Comme le note l’étude – qui a rassemblé les données de recherches antérieures – les Blancs ont dix fois plus de chances de recevoir un message d’une personne noire que de contacter l’utilisateur noir eux-mêmes. Cela suggèrerait une hiérarchie raciale.

L’étude a révélé d’autres exemples d’inégalité dans les applications de rencontres, notamment:

  • Les hommes asiatiques et les femmes noires ont moins de chances de recevoir une réponse positive sur les applis de rencontre.
  • Les Blancs de «tous les âges» préfèrent sortir avec d’autres Blancs.
  • Les étudiants ont tendance à éviter les rendez-vous avec les femmes noires.

Stephanie Yeboah, une blogueuse, a déclaré qu’elle avait vécu le racisme en tant que femme noire dans les applications de rencontres en ligne, même lorsque les gens étaient prêts à là rencontrer, selon The Independent. Elle a ajouté que certaines personnes posaient des questions choquantes, par exemple s’ils pouvaient «attraper le virus de la fièvre jaune».

(…) Kansas City