Blanchisme: Génération Blanc-titaire perds un procès

Le tribunal correctionnel a relaxé Yannis Youlountas et Jean-Jacques Rue, mais sanctionné l’appel à la violence lancé sur Facebook par M. Rue, au lendemain de la mort d’une militante anti-Ku Klux Klan renversée par un suprémaciste blanc à Charlottesville, aux Etats-Unis, en août 2017.

M.Rue écope de deux mois de prison avec sursis pour avoir appelé à “chasser le facho comme au bon vieux temps” et lancé “Sortons battes, pelles, marteaux, barres à mine (…) aucune pitié!“, une condamnation dont son avocat Dominique Tricaud va faire appel.

Je trouve très satisfaisant qu’ils aient été relaxés pour l’essentiel et que le tribunal ait considéré que le caractère extrémiste, discriminatoire et raciste de la croisière des identitaires était établi“, a commenté Me Tricaud.