Blanchiment: Sylvia Gigi (métèque séfarade), intéressée par l’argent et condamnée à 3 ans de prison pour

Sylviane Gigi, 58 ans, surnommée “la Madoff de Touraine” pour avoir escroqué une soixantaine de personnes de plus de quatre millions d’euros entre 1995 et 2011, a été condamnée aujourd’hui à quatre ans de prison dont un avec sursis par le tribunal correctionnel de Tours.

 

Le tribunal n’a pas retenu l’excuse de la maladie, une bipolarité avancée par la défense et reprise pourtant par l’accusation. Le procureur avait requis trois ans de prison dont 18 mois avec sursis. Elle était poursuivie pour escroquerie et exercice illégal de la profession de banquier ainsi que pour faux et usage de faux. Lors de son procès en mai, l’audience avait permis d’expliquer l’escroquerie pyramidale montée par cette ancienne employée de banque, élue locale de Benais, un village de Touraine. Un second dossier avait été joint aux plaintes des victimes, monté par les organismes de crédit auprès desquels la prévenue avait ouvert une cinquantaine de dossiers.

Se présentant comme conseillère en placements financiers, elle proposait des placements fictifs à des taux mirobolants, puis versait les premiers intérêts avec les capitaux investis par ses derniers clients. Elle recueillait des versements entre 300 et 200.000 euros. Son fils avait affirmé avoir été berné à hauteur de 233.000 euros. D’autres proches, des membres de sa famille, des voisins, se comptent aussi parmi les victimes.

Le Figaro