Antisémantisme,Racisme Anti-blanc.he: Maurice Benguigui(Patrick Bruel de type métèque séfarade) visé par une 5ème plainte pour harcèlement”Maurice Benguigui a voulu me prendre par les hanches pour me ramener vers lui”(sic)

La jeune esthéticienne qui accuse le chanteur d’agression sexuelle dans un hôtel de luxe de Perpignan en juillet 2019 s’est confiée vendredi au Parisien.

“Ce qui l’intéressait le plus, c’était le massage de ses fesses.” La jeune esthéticienne de Perpignan qui a porté plainte contre Patrick Bruel pour “agression sexuelle”, comme l’a révélé vendredi L’Indépendants’est confiée au Parisien.

Elle affirme que ce 7 juillet 2019, dans un hôtel de luxe, le chanteur “a eu des comportements très déplacés à (son) égard. À un moment, alors qu’il était allongé sur le dos et que je lui massais les cuisses, il a voulu me prendre par les hanches pour me ramener vers lui. Il m’a aussi frôlé les fesses”.

 

Selon nos confrères, la jeune femme ne parle d’exhibition sexuelle même si la star aurait refusé de porter une serviette.

 

“Demandes salaces”

L’Indépendant explique de son côté que l’esthéticienne a dû repousser à plusieurs reprises des “demandes salaces” et avoir été choqué par cet épisode. 

 

N’imaginant pas dans un premier temps porter plainte contre “un client aussi” populaire, elle s’est finalement décidée mi-septembre après avoir pris connaissance des révélations d’une masseuse corse “qui aurait enduré de semblables pratiques”.

 

Nos confrères assurent que les deux avocats du chanteur n’ont pour l’heure pas eu connaissance de ces faits. Et qu’en “tout état de cause, ce qui est évoqué ne correspond absolument pas à la réalité, ni aux principes ni au comportement de notre client”.

 

Patrick Bruel, 60 ans, a été mis en cause successivement par quatre femmes ces dernières semaines. Deux par le biais de courriers adressés au parquet d’Ajaccio, lequel a déclenché des investigations préliminaires à la suite du signalement d’une employée d’hôtel pour des gestes inappropriés qui seraient survenus en août. 

 

La quatrième via un témoignage recueilli par le journal Le Progrès, sans que la jeune femme en cause ne dépose plainte, indiquait le quotidien du Rhône.

 

 

MidiLibre

_______________________________________________________________________________________________

Rappel: 28/09/2019

L’étau se resserre un peu plus autour de Patrick Bruel. Une quatrième femme – également masseuse – dénonce un comportement déplacé du chanteur auprès de Le Progrèsce samedi 28 septembre. Les faits qu’elle décrit se seraient produits en 2017 dans un centre Club Med de montagne lors d’une séance de massage. « J’étais ultra mal à l’aise. Je suis allée jusqu’à mes limites », explique la jeune femme, évoquant selon le quotidien régional « des avances », des « demandes lourdes » et des « allusions sexuelles ».

Dans cet enregistrement audio diffusé par Le Progrès, elle précise qu’elle ne souhaite pas déposer plainte, mais veut surtout « crédibiliser le témoignage de la première jeune fille ». « Nous sommes des masseuses et esthéticiennes, nous ne sommes pas là pour aboutir à une prestation sexuelle, nous ne sommes pas dans la prostitution », tient-elle à préciser, ajoutant que « Patrick Bruel n’est pas le seul ». « Ce sont toujours des personnes qui ont une certaine puissance ou renommée qui s’amusent à faire ce genre de chose », conclut la jeune femme.

Des faits similaires dénoncés par trois autres masseuses

Une première femme a dénoncé le comportement de Patrick Bruel après l’avoir rencontré lors d’un concert en Corse au début du mois d’août. L’esthéticienne expliquait alors que le chanteur aurait eu des gestes déplacés pendant la séance et qu’il aurait refusé de porter un sous-vêtement jetable.

Deux nouvelles femmes ont ensuite transmis une lettre au parquet d’Ajaccio et livré un récit similaire en plusieurs points, selon Le Parisien. L’une d’elles explique ainsi avoir rencontré le chanteur en 2008 alors qu’elle était présente en tant que masseuse. Selon elle, il aurait refusé d’enfiler un sous-vêtement jetable et aurait réclamé une caresse sexuelle « avec les mains ». Elle explique également que Patrick Bruel aurait sous-entendu pouvoir influer sur sa carrière, car il connaissait « très bien » son patron.

La troisième femme dénonce des faits qui se seraient déroulés en 2011 à Saint-Barthélemy : Patrick Bruel aurait refusé de porter une serviette lors d’un soin et aurait plongé la pièce dans la pénombre, avant de lui réclamer une fellation.

Lire aussi Patrick Bruel visé par de nouvelles plaintes de harcèlement sexuel

Après le témoignage de l’esthéticienne corse, le parquet d’Ajaccio a ouvert une enquête préliminaire pour « exhibition sexuelle » et « harcèlement sexuel ». Patrick Bruel a été entendu sous le régime de l’audition libre par les gendarmes au début du mois de septembre. Il a alors contesté avoir demandé une faveur sexuelle à l’esthéticienne corse, affirmant n’être « attiré que par les femmes qui ont du désir pour [lui] ». Le chanteur a précisé aux forces de l’ordre qu’il souffrait de courbatures au niveau des fesses et que c’est pour cette raison qu’il aurait sollicité un massage à cet endroit.
Joint par Le Parisien, le chanteur a nié les faits décrits par l’esthéticienne corse : « Nous étions une heure avant mon concert, dans ma loge, accessible à tous. Mon équipe, mes collaborateurs, mes enfants étaient à proximité et ont l’habitude d’entrer à tout moment dans ma loge. » « Je n’ai pas eu la moindre intention ni le moindre geste déplacé envers cette femme », a conclu Patrick Bruel.

LePoint

_______________________________________________________________________________________________

Rappel: 24/09/2019

Les choses se compliquent pour Patrick Bruel. Selon Le Parisien qui sort une nouvelle fois l’information, de nouveaux témoignages ont été apportés à l’enquête pour harcèlement sexuel, ouverte à la suite d’accusations d’une masseuse corse début septembre. Les plaignantes ont transmis une lettre au parquet d’Ajaccio précise le quotidien, où elles dénoncent des faits « similaires » à la première accusatrice. Une habitante de la Loire revient sur une recentre avec le chanteur dans un hôtel de Cannes (Alpes-Maritimes) en 2008. Elle officiait alors en tant que masseuse.

Selon Le Parisien, Patrick Bruel aurait aussi refusé de se vêtir de sous-vêtements, et lui aurait « réclamé des caresses sexuelles ». La femme aurait refusé, mais le chanteur de 60 ans serait allé plus loin, insistant en la menaçant de briser sa carrière. La masseuse n’a pas cédé et n’a jamais porté plainte par peur de perdre son emploi, raconte Le Parisien. « Choquée », elle a depuis été auditionnée par les gendarmes.

Un « malentendu » pour le chanteur

Son histoire fait écho à la deuxième nouvelle plaignante. Cette femme qui vit aujourd’hui aux Baléares (Espagne), également masseuse, aurait eu affaire à Patrick Bruel dans un hôtel de Saint-Barthélemy en 2011. Encore une fois, l’auteur de « Qui a le droit » aurait refusé de porter une serviette sur lui avant de réclamer des faveurs sexuelles. Elle aurait également refusé de céder à ses avances.

Ces nouvelles déclarations ont des similitudes avec la déposition de la première plaignante à Ajaccio, et même si les faits étaient prescrits, ils pourraient « évaluer la crédibilité des faits ». Pour sa défense, le chanteur avait avancé n’être « attiré que par les femmes qui ont du désir pour (lui) ». Selon Le Parisien qui s’est procuré le verbatim de son audition, Patrick Bruel aurait plaidé le « malentendu » et avoir eu « des courbatures au niveau des fesses » pour justifier ses demandes de massage.

Valeurs Actuelles

_______________________________________________________________________________________________

Rappel: 12/09/2019

Le chanteur Patrick Bruel est visé par une enquête préliminaire pour « exhibition sexuelle » et « harcèlement sexuel » après des accusations d’une employée d’un hôtel en Corse, a déclaré le procureur de la République d’Ajaccio, Eric Bouillard. Les faits auraient eu lieu le 9 août, alors que le chanteur se produisait en concert à Ajaccio et séjournait à l’hôtel Radisson Blu de Porticcio, a précisé le procureur, confirmant une information du Parisien.

Le procureur d’Ajaccio, saisi des faits le 13 août, a précisé que la jeune masseuse de 21 ans n’a pas souhaité déposer plainte mais a simplement « signalé des faits et un comportement déplacé » du chanteur. Selon M. Bouillard, Patrick Bruel aurait rencontré la jeune femme sur son lieu de travail quelques heures avant son concert, et son entourage aurait commandé une prestation de massage auprès de l’hôtel.

« La jeune masseuse rapporte que lorsqu’elle arrive dans la loge de Patrick Bruel, la porte est fermée à clef et la lumière tamisée. Alors qu’elle commence le massage, le chanteur refuse par ailleurs de suivre le protocole dans ce domaine, notamment de mettre des vêtements, et va donc rester nu », raconte M. Bouillard. Le chanteur, selon le procureur, reconnaît ces faits, « en précisant toutefois que lorsqu’il se met sur le dos il se couvre d’une serviette ».

Des faits contestés par le chanteur

« La jeune femme indique également que M. Bruel va avoir des demandes de massages très particuliers dans certaines zones. Là, le chanteur nie les faits rapportés par la jeune femme », détaille M. Bouillard.

Depuis le 13 août, le parquet d’Ajaccio a déjà procédé à de nombreuses auditions dans l’entourage de la jeune femme. « Ses proches décrivent sa sidération et sa prise de conscience du caractère anormal de ces faits. Dans son entourage, on confirme sa crédibilité et le fait qu’elle a été marquée par ces faits », souligne le procureur. De son côté, selon M. Bouillard, la jeune masseuse a indiqué avoir eu « beaucoup de mal à reprendre son travail et à l’exercer normalement ».

Patrick Bruel a été entendu dimanche soir à Châlons-en-Champagne. Cité dans Le Parisien, le chanteur donne sa version des faits : « Nous étions une heure avant mon concert, dans ma loge, accessible à tous. Mon équipe, mes collaborateurs, mes enfants étaient à proximité et ont l’habitude d’entrer à tout moment dans ma loge. Je n’ai pas eu la moindre intention, ni le moindre geste déplacé envers cette femme. »

En Corse, les auditions devraient également se poursuivre dans les prochains jours.

Le Monde