Antisemantisme, pleurniche: La communauté qui n’existe pas se plaint de mauvais traitements ( Weinstein, Mimran, Chikli, Wildentsein …)

Featured Video Play Icon

Mardi soir, à la Grande Synagogue, les responsables juifs ont alerté le président de la République sur l’islamisme.

Chaque grande religion a son propre calendrier. Avec la fête de Rosh Hashana qui signifie «tête de l’année» les 9 et 10 septembre 2018, commence pour la communauté juive l’année… 5779! Soit bientôt six millénaires, selon cette tradition, depuis «la création du monde». «Channa Tova», «bonne année» se disent les juifs se souhaitant une année «sucrée», douce comme le miel dans lequel on trempe alors une pomme, symboles de la «création de l’homme», et de «la faute».

La communauté juive se montre inquiète

Joëlle Bokobza, responsable de la revue communautaire Eden 94, explique: «Cette fête est un moment précieux. Elle se veut être une pause, un arrêt sur image pour un flash-back sur les douze mois écoulés qui permettent à l’homme de se projeter dans l’avenir».

Le Figaro