Antisémantisme: Moshe Zemmour (de type bougnoule séfarade)”Si j’appelle mon fils Meyer(Habib) ou Ruth(Elkrief)”

Featured Video Play Icon

POLITIQUE – À l’appel d’Érik Tegnér, une petite centaine de jeunes Les Républicains se sont réunis ce mardi 5 février, au 10 rue Drouot, à l’étage d’un café pour accueillir l’essayiste et polémiste Éric Zemmour, le temps d’un dîner. Organisé par la frange conservatrice et identitaire des Jeunes LR en lien avec le mouvement “Racines d’Avenir”, le rendez-vous – qui a fait grincer quelques dents dans le mouvement mais qui a reçu la bénédiction de Laurent Wauquiez – était l’occasion de “challenger” le journaliste. Sur des sujets qu’il maîtrise pourtant par cœur, comme l’immigration.

Et sur ce thème, Éric Zemmour n’a pas pu s’empêcher de faire allusion à une histoire qui avait agité la sphère médiatique d’abord puis la sphère publique, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus.

Caricaturant les immigrés qui refusent à ses yeux de s’assimiler, Éric Zemmour s’est offert cette comparaison: “Je veux la nationalité française mais j’appelle mon fils Mohammed ou Hapsatou…” Une référence manifeste à la polémique qui l’avait opposé à la chroniqueuse Hapsatou Sy.

La salle, remplie d’un public à forte dominance masculine et offrant une jolie panoplie de costume-cravate, a explosé de rire et applaudi son invité. L’un d’entre eux poussant la référence en s’écriant: “Corinne!”.

Huffington Post