Antisemantisme: L’immigré Blanc Ashkénaze Evan Spiegel obtient des papiers Français alors qu’il ne réside pas en France et qu’il n’en parle même pas la langue…

Le jeune créateur américain du réseau social Snapchat , Evan Spiegel,n’est pas résident et n’a pas de parents français, mais il a bénéficié d’un dispositif pour les étrangers « qui contribuent au rayonnement de la France », révèlent « Les Echos ». C’est par ailleurs un proche de Xavier Niel, PDG de Free.

La procédure aurait pu passer inaperçue. Selon une information des Echos, le jeune patron américain de l’entreprise californienne Snap, a été naturalisé Français en septembre 2018. Au milieu d’un décret de 30 pages publié au Journal officiel, qui énumère les noms de plus de 700 étrangers naturalisés, on trouve ceux d’Evan Spiegel et de son fils d’un an et demi, Hart Spiegel.

Le PDG de l’application de partage de vidéos et photos éphémères Snapchat ne réside pourtant pas dans l’Hexagone, non plus qu’il n’y a d’ancêtres. Son épouse et mère de leur fils, le mannequin Miranda Kerr est, quant à elle, australienne. Francophile revendiqué, Evan Spiegel nourrit des liens forts avec le pays des Lumières, dont il apprend la langue depuis plusieurs années.

Cette naturalisation a été permise par une procédure dite de l’étranger émérite, au titre de la contribution au « rayonnement de la France ». Codifiée en 1993 à l’article 21-21 du code civil, elle permet au ministère des affaires étrangères de naturaliser « un étranger francophone qui en fait la demande et qui contribue par son action émérite au rayonnement de la France et à la prospérité des relations économiques internationales. » Son utilisation est rare : « Dix à vingt dossiers de demande de naturalisation au titre de [cet article] sont examinés annuellement », selon une source diplomatique aux Echos, qui ne précise pas combien aboutissent. […]

Le Monde