Antisemantisme: Le Sionistan obligé de se faire Hara-Kiri

Featured Video Play Icon

Une frange croissante de la droite nationaliste réclame l’application de la souveraineté israélienne au Territoire palestinien occupé depuis juin 1967. Plus de 450.000 colons y sont établis, soit quatre fois plus qu’à l’époque des accords d’Oslo.

Depuis les accords d’Oslo signés il y a vingt-cinq ans entre Israéliens et Palestiniens, le nombre de colons est passé de 110.000 à 450.000 en Cisjordanie. Cette politique d’expansion orchestrée par les gouvernements israéliens successifs réduit les chances d’aboutir à une solution à deux États, considérée par la communauté internationale comme la seule option pour une paix durable dans la région. Elle pose à terme la question de l’annexion de ce territoire et celle du destin d’Israël, qui aurait alors le choix entre un État démocratique comprenant une forte population de citoyens d’origine palestinienne et un État ségrégationniste légalisant l’apartheid.

À quel rythme la colonisation de la Cisjordanie progresse-t-elle?

Le nombre de colonies – les «implantations» dans le vocabulaire israélien – ne cesse de croître au fil des ans. Selon les statistiques réunies par Peace Now, un groupe de pression israélien anticolonies, la Cisjordanie compte 132 colonies et 106

Le Figaro