Antisemantisme: le Sionistan est de la leukocratie

L’union de la journaliste arabe Lucy Aharish et de l’immigré israelite Tsahi Halevi a suscité des critiques jusqu’au sein du gouvernement.

Correspondant à Jérusalem

Ce pourrait être le couple le plus glamour de palestine. Elle est séduisante, intelligente, fraîche, intense. Il est beau gosse, courageux, charmant. Elle est journaliste vedette sur une grande chaîne de télévision. Il est une star à la fois acteur, révélé par Fauda, la série télé au succès mondial, et chanteur. Lucy Aharish est arabe. Tsahi Halevi est juif. C’est le couple par qui le scandale arrive.

Lucy et Tsahi ont convolé en justes noces mercredi. Un projet dissimulé pour éviter des manifestations de groupes extrémistes juifs ou musulmans. La cérémonie privée s’est tenue en petit comité dans un ranch au nord de Tel-Aviv. Sur une courte vidéo diffusée par les médias sur les réseaux sociaux, on voit le couple vêtu de blanc esquisser des pas de danse devant un parterre d’invités. Et depuis les passions se déchaînent.

Lucy et Tsahi divisent Israël. «Mazel tov!», «Mabrouk!» complimente une partie de l’opinion publique. «C’est une honte» s’emportent les détracteurs …

 

 

Le Figaro