Antisémantisme: La photo et l’identité des metteurs en scène de la fausse agression bidonnée d’Alain Judenkraut

INFO PANAMZA. Les deux-journalistes ayant produit la vidéo sensationnaliste de Finkielkraut hué : un homme tombé jadis pour avoir falsifié une interview et une femme issue d’une famille radicalement engagée pour Israël. Révélations.

Le 18.02.2019 à 23h01

Chose promise, chose due.

Lundi matin, Panamza annonçait la publication imminente d’une info édifiante.

Lundi soir, les abonnés de Panamza peuvent découvrir -en exclusivité- le patronyme et le parcours singulier des trois individus à l’origine de la vidéo-buzz montrant ostensiblement (dans la droite ligne du tam-tam politico-médiatique en cours) un Alain Finkielkraut (intellectuel raciste, antimusulman et sioniste) hué par un groupe opportun de Gilets jaunes.

En préambule, un rappel : de même que les journalistes mainstream n’hésitent pas à consulter en détail les profils des réseaux sociaux (et notamment les relations amicales/familiales) pour cerner au mieux l’identité et l’idéologie éventuelle d’une personne au coeur de l’actualité, la réciproque peut leur être appliquée.

En clair : pour comprendre le contexte de la vidéo ultra-médiatisée de l’acte 14 (et de son insulte entendue par les agents d’influence judéosionistes Sifaoui et Griveaux : “Sale juif!”,) il faut se pencher au plus près sur ses trois artisans.

Surprise, surprise : une analyse pointilleuse de leurs antécédents et de leurs connexions intimes permet d’ores et déjà de réfuter leur prétendue impartialité “journalistique” sur la double question de l’antisémitisme et de l’antisionisme.

finky

Voici les trois individus étonnamment passés sous silence par leurs confrères depuis la publication de leur scoop tombé à pic pour tenter de discréditer les Gilets jaunes…