Antisemantisme: Gabriel Attal (de type métèque séfarade) défend une responsable du Rassemblement National

Le porte-parole de La République en Marche, Gabriel Attal, a estimé aujourd’hui que l’expertise psychiatrique de Marine Le Pen ordonnée par la justice était une “aberration juridique”, car “personne ne pense qu(‘elle) est folle”.

“Ça paraît totalement absurde et hors de propos”, a jugé au micro de Radio Classique le député LREM des Hauts-de-Seine, qui a souligné néanmoins que la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN) “n’aurait pas dû poster ces photos extrêmement violentes sur les réseaux sociaux”.

Marine Le Pen s’est insurgée hier contre un expertise psychiatrique ordonnée par la justice dans le cadre de l’enquête la visant pour avoir diffusé des photos d’exactions du groupe État islamique sur Twitter, un examen pourtant prévue par la procédure pénale.”C’est proprement hallucinant. Ce régime commence vraiment à faire peur”, a écrit sur son compte Twitter la présidente du Rassemblement national.

Tout en refusant sur LCI de “commenter une décision de justice”, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a critiqué l’accusation politique de Marine Le Pen. “Ce qui me choque, c’est que Marine Le Pen puisse penser que c’est quasiment un procès politique et que la justice est sous influence politique”, a dénoncé Benjamin Griveaux.

 

LaRem