76 % de Blancs pour la réintégration de Mayotte dans les Comores

Emmanuel Macron, le chef d’État lui-même, recommande de lire Stephen Smith, qui affirme dans son dernier ouvrage (la Ruée vers l’Europe, Grasset) que notre vieux continent « va s’africaniser ».

Son ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, évoque de son côté « des régions qui sont en train de se déconstruire parce qu’elles sont submergées par le flux des demandeurs d’asile ».

Rarement, dans les mots, le pouvoir n’aura semblé saisir, avec plus de justesse et d’acuité, l’ampleur du phénomène et la tragédie qui nous menace, donnant raison aux plus pessimistes de nos Cassandre et aux prophètes du « grand remplacement ». La démographie africaine ? Écoutons encore ce que nous dit Emmanuel Macron. C’est « une véritable bombe », diagnostique le président. « Il faut bien le dire », ajoute-t-il, comme si cette réalité avait été longtemps minorée, sinon cachée ou tue par nos dirigeants.

 

Valeurs Actuelles