Pleurniche: Maïtena Biraben réclame 4 millions d’euros à Vincent Bolloré

Featured Video Play Icon

Ce lundi 25 juin, Maïtena Biraben attaquait Canal + aux prud’hommes.

C’est ce qu’on appelle « laver son linge sale en public». Alors qu’elle attaquait Canal +, ce lundi 25 juin aux prud’hommes, après son licenciement en juillet 2016 pour « faute grave », Maïtena Biraben s’est exprimée au Parisien.

Biraben demande 4,4 millions d’euros à Canal +

 

«Je m’attendais à une fin comme celle-là, c’est pour ça que j’ai signé un contrat béton. Or, mon licenciement est abusif et l’attitude de Vincent Bolloré déloyale. Il va le payer cher, le plus cher possible », a expliqué l’ex-présentatrice de Canal +. 

Elle réclame aujourd’hui 4,4 millions d’euros à la chaîne, dont 1 million d’euros de dommages et intérêt et 500 000 euros pour préjudice moral. Elle demande également 2 250 000 euros pour rupture abusive de contrat, un montant qui équivaut à quatre ans du salaire prévu par son contrat

Valeurs Actuelles