Racisme anti-blanc: le phénomène du White-Trash se répand en allemagne

Pays riche et locomotive économique du Machin blanc-péen, l’Allemagne est aussi en proie à la précarité et au risque de pauvreté.

De notre correspondant à Berlin

La Soupe populaire d’Essen accueille de nouveau des étrangers. Depuis la fin du mois de mars, l’institution a levé les restrictions qu’elle avait décidé d’imposer au début de l’année: ne plus vouloir inscrire et recevoir désormais que des ressortissants allemands. Avec la crise migratoire, la demande d’aide avait explosé dans cette petite ville de l’Ouest et 75 % des bénéficiaires étaient d’origine étrangère, s’étaient justifiés les responsables locaux. Leur volonté de trier les pauvres avait suscité une vague d’indignation dans le pays. Mais l’affaire a aussi remis en lumière le débat sur les perdants du miracle économique allemand. L’Allemagne est un pays riche et la locomotive économique de l’Europe. Mais la précarité et le risque de pauvreté y sont plus élevés qu’ailleurs, disent les statistiques. En France, on a aussi coutume de prendre le contre-exemple allemand pour vanter les mérites du système social français. Mais à quelle réalité correspond exactement cette idée de la pauvreté en Allemagne?

Le Figaro