Leukocratie: Création d’un Axe Munich-Vienne-Rome

«L’axe Rome-Vienne-Berlin» va-t-il torpiller la politique d’asile d’Angela Merkel? Cette alliance annoncée mercredi entre Horst Seehofer, le ministre allemand de l’Intérieur, son homologue italien, Matteo Salvini, et le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, est un nouveau coup dur pour celle qui se bat pour une solution européenne dans la «crise des réfugiés».

À l’origine de ce courant antiréfugiés, on trouve Horst Seehofer, en charge du Ministère de l’intérieur «et de la patrie» (Heimat). L’homme est aussi président du Parti chrétien démocrate (CSU, allié bavarois de la CDU d’Angela Merkel). Depuis la formation du gouvernement à Berlin, il ne cesse de tirer à boulet rouge sur la chancelière et sur sa politique d’asile.

 

Horst Seehofer a par exemple pratiqué cette semaine la politique de la chaise vide lors du «sommet de l’intégration» organisé à la chancellerie. «Son unique objectif est d’éviter une déroute électorale de la CSU face à la montée de l’extrême droite lors des élections régionales de l’automne en Bavière», analyse Gero Neugebauer, politologue à l’Université libre de Berlin (FU).

 

Tribune de Genève