Paris (75): Démantelement d’un réseau proxénète bulgare

C’est une enquête longue de trois ans qui vient d’aboutir au démantèlement d’un réseau de proxénètes présumés implanté à Paris mais aussi en grande banlieue parisienne. Selon nos informations, les enquêteurs de la brigade de répression du proxénétisme (BRP) ont interpellé, mardi 29 mai, onze personnes soupçonnées d’appartenir à cette structure « clanique ». Parmi les onze suspects figurent plusieurs membres d’une même famille, de nationalité bulgare, suspectés d’avoir mis sur pied et exploité une petite dizaine de jeunes femmes, âgées de 25 à 35 ans.

Toujours selon nos informations, les victimes, également de nationalité bulgare, étaient contraintes de faire commerce de leur corps au niveau de la porte Dorée, dans le 12e arrondissement à Paris, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), mais aussi en forêt de Sénart, située à cheval entre les départements de l’Essonne et de la Seine-et-Marne. Les investigations menées depuis le mois de novembre 2015 par les policiers de la BRP leur ont permis d’identifier l’ensemble des membres présumés de ce réseau de proxénètes ainsi que d’en établir l’organigramme.

 

Le Point