Communautarisme Blanchiste: Bruno Retailleau s’ingere dansle affaires Kanaks

Bruno Retailleau, chef du groupe LR au Sénat, s’est prononcé “clairement” vendredi à Nouméa pour le “non” à l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie où a lieu un référendum d’autodétermination le 4 novembre, brandissant “le risque de tomber sous la coupe chinoise”.  

 

“Le référendum est un rendez-vous historique, il faut un vote massif +Non+, clair et net, le plus large possible. Imaginez que ce soit couci-couça ce serait terrible”, a déclaré à la presse M.Retailleau, qui achevait un déplacement de quatre jours dans l’archipel.   

“L’indépendance, c’est le laissez-passer pour les ingérences et au final pour la dépendance. Demain, une Nouvelle-Calédonie qui choisirait le +oui+ tomberait sous la coupe chinoise”, a-t-il ajouté, en référence à l’influence grandissante de la Chine dans le Pacifique insulaire.   

Accompagné de deux sénateurs LR, Sophie Primas et Mathieu Darnaud, Bruno Retailleau a rencontré les différents acteurs politiques, économiques et sociaux de Nouvelle-Calédonie et a tenu jeudi soir une réunion publique.