Blanc-rope: Zuckerberg™ présente ses excuses

Le PDG de Facebook s’est excusé auprès du Parlement européen pour les lacunes de son réseau social dans la protection des données de ses utilisateurs

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a présenté mardi ses excuses devant le Parlement européen, comme il l’avait fait devant les parlementaires américains, pour les lacunes de son réseau social dans la protection des données de ses utilisateurs, illustrées par le scandale Cambridge Analytica. Costume sombre et cravate bordeaux, M. Zuckerberg est apparu souriant mais un peu raide, assis à côté du président du Parlement Antonio Tajani, attentif aux questions des chefs de groupes politiques de l’assemblée. L’audition à Bruxelles s’est déroulée devant un public restreint mais a finalement été diffusée en direct sur internet, sous la pression de plusieurs formations politiques.

Fausses informations, ingérences de l’étranger dans des élections ou développeurs utilisant de façon mal intentionnée les informations personnelles : Facebook n’a pas pris ses responsabilités. “C’était une erreur, et je suis désolée”, a reconnu M. Zuckerberg dans son introduction. Comme déjà à Washington le mois dernier. “Il est devenu évident, au cours des deux dernières années, que nous n’avons pas fait assez pour empêcher que les outils que nous avons créés soient aussi utilisés à des fins préjudiciables”, a admis le jeune patron milliardaire.