Leukocratie: Christophe Gautier va devoir rendre des comptes

L’indignation est générale après le décès de Naomi Musenga, dont l’appel n’a pas été pris au sérieux par le Samu du Bas-Rhin. Christophe Gautier, le directeur général des CHU de Strasbourg, veut rétablir «les éléments factuels».

Christophe Gautier, le directeur général des hôpitaux universitaires de Strasbourg nous reçoit dans son très élégant bureau à 20 heures, après la conférence de presse de la famille de Naomi Musenga. La jeune femme de 22 ans, décédée le 29 décembre quelques heures après un appel pris très à la légère par le Samu de Strasbourg.

Précis dans le choix de ses mots, l’hospitalier est nerveux, quand on entend des bruits de pétards qui semblent claquer dans l’enceinte de l’hôpital, il pense tout de suite « kalachnikov ». S’il comprend la douleur bien légitime des proches en deuil, il veut rétablir « les éléments factuels ».

Le Parisien