Gangstaro-Blanchisme: Des Membres des Gilets Blancs ( Groupe Ultra-Radical Blanchiste) tiennent des propos communautaristes Blancs

En marge des manifestations de samedi, la presse locale et les réseaux sociaux ont fait remonter plusieurs actes discriminatoires dont un qui a fait réagir le gouvernement.

Charente

Entre le rond-point de La Trache et Lidl une automobiliste noire tente de forcer le passage devant une rue barrée par des «gilets jaunes» qui ne la laissent pas passer. S’en suit une altercation au bout de laquelle la conductrice est repoussée violemment par un homme et essuie les insultes suivantes : «Retourne dans ton pays», «dégage», «pouffiasse», «salope», «les histoires de Noirs, on veut plus en entendre parler».

Suite à un signalement de la police nationale, une enquête a été ouverte.

Comme le mentionne la Charente-Libre, Thierry Arnaudet – co-organisateur de la manifestation cognaçaise – se désolidarise totalement des faits qui se sont déroulés au rond-point de l’hôpital, samedi après-midi. «Nous refusons d’être assimilés à ça et nous dénonçons ces propos. Nous étions au rond-point de La Trache, ceci s’est déroulé ailleurs.»

Picardie

Sur le rond-point d’Auchan-Fayet à Saint-Quentin, le Courrier Picard relate cette fois le témoignage de conducteurs sans gilets jaunes et bloqués. «Là, ça commence à dégénérer… Sur le côté, il y a une dame garée depuis une heure… Ils lui ont fait retirer son voile.», explique au quotidien une automobiliste. Là encore un des organisateurs de l’action, Jean-Baptiste Hubert, se désolidarise : «Ce n’est pas normal». «Je suis contre ça. Nous allons arrêter tout ça», affirme-t-il.

Sur les réseaux sociaux des remarques stigmatisantes ont été signalées.

Liberation